Présentation du Shift Project : association d’entreprises (2010), think tank de la transition bas carbone = “lobby des gens qui ont envie de décarboner l’économie” = s’appuyer sur ceux qui font / réalisent, afin de concrétiser les ambitions portées par les décideurs / politiques…

The Shifters = collectif créé par The Shift Project, constitué de gens qui aident à déployer les actions.

// Comment rendre l’économie moins carbonée, plus résiliente & créatrice d’emplois ?

Le État d’avancement du Plan de transformation de l’économie française est né en mars 2020, décarboner l’économie pour 2 raisons :

  1. liée au climat
  • budget carbone 2°C (~1200 GtCO2) 2015-2100 = pour chaque degré supplémentaire les sols vont s’assécher de 10%
  • actuellement en France, nous avons le first movance advantage : “commencer par nous mettre nous même sous contrainte, pour faible qu’elles soient: les autres nous imiterons”
  • inertie considérable en matière de changement climatique :

« 1000 ans après arrêt des émissions, 20 à 30% du surplus de gaz à effet de serre seront encore présents dans l’atmosphère ! (10 000 ans sont nécessaires pour voir disparaître totalement ce surplus) »

Dans les 20 ans qui viennent, la dérive climatique va être à peu près la même quel que soit le scénario que l’on suit sur la planète (Accord de Paris VS épuisement des ressources fossiles)

  • donc les coûts vont augmenter
  • donc les sécheresses vont augmenter
  • donc la production agricole va continuer à souffrir
  • donc les troubles géopolitiques vont augmenter…
  1. liée à l’approvisionnement en hydrocarbure
  • 2008 = dépassement du pic de production de pétrole conventionnel
  • depuis 2008 la croissance “dans le monde physique” est terminée en Europe (idem production industrielle…)
  • “la France importe 100% de son gaz, 99% de son pétrole (96% pour l’Europe), 100% de son charbon : donc la décarbonation n’est pas une option pour nous”
  • d’ici 30 ans les 16 premiers fournisseurs de pétrole (en Europe & dans le monde) vont voir leur production divisée par 2 (étude du Shift Project basée sur une estimation des resources des gisements disponibles & exploités)

« La neutralité carbone pour 2050 est inaccessible car le gens ne s’imaginent pas le sang & les larmes que cela implique, car depuis 2 siècles le monde s’est construit sur la base des combustibles fossiles… »

  • d’autres parts les rotations de parcs sont lentes : automobile = 15 ans, mix énergétique = 20 ans, tissus industriel = 30 ans, urbanisme = 50 ans
  • un monde dans lequel l’énergie se contracte est un monde dans lequel il n’y a plus de croissance économique, les parcs ne se renouvellent pas : la baisse d’usage se situe par restriction subie d’usage [pauvreté] et non pas choix actif [sobriété]
  • or nous avons tous l’habitude de gérer nos existences sur des temporalités de quelques années à peine, et d’estimer que notre éventail de choix reste constant… => l’anticipation (le PTEF) sert à éviter de nous tromper quand on sait que l’univers de choix va se restreindre

Il nous faut un plan !

Méthode utilisée :

ne pas parler d’argent, penser le système économique comme un système de flux physiques de transformations et envisager les compètences humaines (emploi d’abord plutôt que croissance)

« Il s’agit de proposer un peu moins de confort matériel pour un peu plus de sécurité collective »

découpler carbone et emploi (pas carbone et croissance car impossible)

se mettre sous contraintes de flux physiques / d’emploi / de baisse d’émissions : objectif = baisse de 5% par an pour atteindre les objectif de 2° de l’Accord de Paris, comme sous le Covid en 2020… (ou en 1945) mais tous les ans !

« Nous sommes en train de parler d’un objectif qui est au-dessus de tous les autres, au sens où c’est lui qui doit structurer la totalité de l’action collective, si l’on veut règuler par notre volonté et non par des coûts externes »

viser les secteurs en fonction de leur demande d’énergie > transformer l’activité > regarder les créations/suppressions d’emploi que cela implique

  • exemple de l’usage des sols, pour : laisser se développer la biodiversité, faire pousser de la nourriture, faire pousser du matériau (bois, chanvre, lin…), faire pousser de l’éngergie (agrocarburants), construire des infrastructures humaines => l’usage de l’un empêche l’usage de l’autre (concurrence des revendications) => les demandent ne cohabitent pas (besoin porte sur 5 fois les espaces disponibles pour satisfaire tous les secteurs…) => ne pas raisonner comme si les autres secteurs n’existaient pas => vision systémique indispensable

Gérer l’incertitude

⌊ déployer en méthode agile

Rapports sectoriels & transversaux parus en 2021 : il s’agit d’un plan d’action, pas de prospective ni de scénario (ex: décarbonons la culture, administration publique, habitat, santé… => Cf. ressources)

méthodologie (PTEF) / hypothèse clé d’une productivité physique du travail constante :

  • trajectoire future ? contraintes énergies-matière
  • compétences & monde bas carbone
  • Shift Project n’a pas quantifié les déplacements intra-sectoriels (prof qui devient agriculteur…)
  • plan > augmentation emplois dans l’agriculture (+500K à créer)/ industrie du vélo (+200K), baisse emploi dans construction (diviser par 2 le flux de construction immobilière neuve car on construit 2x plus que la constitution de ménages), stabilité industrie / transports mais gros déplacements d’emplois

Pour l’industrie, cela dépend de la manière avec laquelle on produit l’énergie qui la soutient (en plus de celles déjà existantes)


Questions

biogaz : dommage de créer de l’électricité à partir de biogaz, alimentation engins agricoles eux-mêmes (arrêter d’importer du pétrole pour les tracteurs => biogaz remplacera le fioul) + baisser l’intensification des sols (mieux utiliser le sol pour manger, créer des matériaux, générer de l’électricité)

numérique : pas de chapitre dans le PTEF car rapports sur les usages numériques

  • faire de la sobriété => ex: empreinte carbone 4% émissions GES (2x aviation)
  • à quoi sert le numérique ? = vidéo en 4 quarts usages récréatifs : Netflix, porno, YouTube, stream visio
  • ces usages sont-ils indispensables ? utiles pour décarbonation ? essentiel empreinte carbone en FR lors de la fabrication (pas fonctionnement)
  • plan = retarifer les débits, mettre opérateurs sous contrainte empreinte carbone pour license d’exploitation, allonger durée de vie des objets (contre-incitation au renouvellement), pas plus haute def par défaut, etc

table-ronde

Echanger avec 4 intervenant.e.s :

  • Daniel Gergès : Directeur Le Poool
  • Forough Dadkhah : Vice-Présidente de l’Emploi, de la formation & de l’orientation / Région Bretagne
  • Eric Challan Belval : Président MEDEF 35
  • Franck Trivierge : Secrétaire national Fédération CFDT Agri Agro

Prendre en compte le sujet implique de former les managers / les équipes

  • la transformation positive passe par la formation (ne pas travailler en silos)
  • les politiques publiques ne suffisent pas (travailler entre acteurs : collectivités territoriales, réseaux professionnels…)

Problématique de la croissance VS la durabilité

Innovation vertueuse par la communauté, faire travailler ensemble tous les acteurs

Développer le Numérique responsable : collectivité, associations (Re.Cycle), start-up…


␥ Pour aller + loin


Permalien

https://grouan.fr/2022/04/02/jean-marc-jancovici-quels-emplois-dans-une-bretagne-decarbonee-rennes/